Lego Ideas 21309 : NASA Apollo Saturn V (partie 2)

Introduction

Suite de la première partie. On commence la construction de la fusée avec le premier étage S-IC. C’est le plus puissant de tous avec ses cinq gros moteurs F-1. Sa taille est la moitié de celle de la fusée complète. Il embarque aussi deux immenses réservoirs, une de plus de 700.000 litres de carburant et un de plus 1.200.000 de litres d’oxygène. Il a une poussée de plus 3300 Tonnes et il propulse la fusée jusqu’à 68 km.

Montage:

La problématique de la construction est d’avoir une forme de cylindre et donc avec des bords arrondis. Lego aurait pu utiliser des méta pièces arrondies, mais le rendu n’aurait pas été terrible et il aurait été difficile de mettre des détails comme des marquages, des grilles ou des conduites. Nous allons voir comment Lego s’en est sorti.

Pour commencer, on construit l’infrastructure avec des meta-pièces arrondies. J’y vois deux choses : et d’un,  une façon de rendre l’ensemble plus solide et de l’autre représenter les deux réservoirs de l’étage (un de carburant et l’autre d’oxygène). 

Les deux réservoirs du S-IC

La surface de la fusée se monte avec des panneaux qui s’accrochent aux brackets. les panneaux on des curved slopes pour l’aspect arrondi. Cela permet ainsi de mettre des pièces tampographiées ou différentes couleurs comme le noir et le blanc. 

On arrive ainsi à une forme « arrondie », même si la jonction entre deux panneaux est plate. Ce n’est pas choquant, et en plus cela permet de faire passer les conduites de câbles extérieures.

Pour les grilles de séparations entre les réservoirs, c’est un peu plus compliqué, on ne peut pas mettre de slopes. Le système est malin : on utilise des plates 2×6 avec des grilles et elles sont fixées grâce à des clips jaunes.

Les moteurs

Avec l’installation des 5 moteurs F-1 et de leur cône, on arrive à la fin du montage du premier étage. Quatre ailerons sont aussi présents comme dans la version réelle.

J’aime bien l’utilisation de « bassines » grises pour faire office de cône d’éjection. Quelque pièces « greeble » sont aussi intelligemment mises pour représenter de la tuyauterie.

vue globale de l'étage S-IC
Etage S-1C de la Saturn V
Les cinq moteurs F-1
gros plan sur les 5 moteurs F-1

Sur la partie supérieure, il y a le séparateur entre le premier et le deuxième  étage. Ici, pas d’instrumentations ni ordinateurs, on a juste des clips qui nous permettront d’accrocher le deuxième étage.

Conclusion

Avec ce premier étage de la fusée Saturn V, on a entre les main quelque chose de déjà bien imposant ! La construction est répétitive à certains moment, mais le résultat est bluffant. C’est bien solide et la manipulation est facile.

j’aime particulièrement les pièces tampographiées aux couleurs des USA, la façon dont est la partie grillagée entre les réservoirs et les moteurs.

Fin de la deuxième partie

sommaire

  • partie 1
  • Le premier étage partie 2
  • partie 3 (à venir)
  • partie 4 (à venir)

***

Share Button
Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.