Revue du set Lego Star Wars 8099

Introduction:


Comme le set 7778, je suis tombé dessus lors des courses de Noël 2011, mais à la Grande Récré de Valence. On est aussi sur le format « midi-scale », mais pour un modèle beaucoup plus gros que le faucon millénium, car il s’agit du destroyer stellaire de l’Empire. On peut d’ailleurs se dire que l’échelle n’est pas la même que celle du faucon, car le set a la même taille que le faucon…Il faut dire que c’est prévu pour une prise en main facile.

Quoi qu’il en soit, le destroyer stellaire fait partie des vaisseaux mythiques de la saga Star Wars. J’ai raté les versions précédentes, dont l’UCS, et je me rattrape (un tout petit peu) avec ce set.

 

Petite description rapide (“fiche technique”):

nom du set : Midi-scale Imperial Star Destroyer

nombre de pièces : 423

nombre de minifigs : 0 car on est sur midi-scale

prix grande récré : 40 euros

ratio : 9.45 cts/pièces (le prix est intéressant pour un set star wars)

année de sortie : 2010

 

Toutes les images peuvent s’agrandir en cliquant dessus.

 

100 2501

La boîte est très classique. Comme pour le faucon, une petite vignette avec le vaisseau « pris en main »

 

100 2505

Sur l’arrière, on a un condensé d’infos : la fiche technique de l’ISD, les mensurations du modèle Lego et le listing des pièces du set.

 

100 2506

Le contenu de la boîte avec 6 sachets mais pas de stickers.

100 2535

La notice détaille bien les différentes étapes, avec peu de pièces supplémentaires à chaque étapes.

 

100 2507

L’ossature interne du destroyer est faite grâce à 2 poutres technic. Les 4 panneaux extérieurs qui formeront la coque extérieure sont attachés dessus à l’aide des doubles crochets blancs. La pièce ronde technic que l’on aperçoit sur le dessous set à poser le set, car le dessous du vaisseau n’est pas horizontal.

100 2508

Voilà le premier panneau

100 2509

Il s’insère facilement et « tient » tout seul en biais.

100 2510

Le 2ème panneau inférieur est le symétrique du premier. Les réacteurs sont attachés au vaisseau grâce à deux pièces technic blanches verticales.

 

100 2511

Même technique pour les panneaux supérieurs. Ils ont une structure plus fournie comme sur l’original.

 

100 2513

Le « château » avec le centre de commandement est posé sur le squelette via une brique bleue 2×3.

 

100 2514

La reproduction des réacteurs est relativement simple, mais c’est quand même efficace.

 

100 2515

Zoom sur la partie arrière du vaisseau, partie la plus détaillée du vaisseau.

100 2516

La vue de l’avant est, je trouve la moins « belle ».

100 2517

L’ouverture de la soute principale est bien reproduite avec des « plate » noires.

100 2512

Pour les extras, on a le strict minimum.

Conclusion:
En voyant la photo sur la boîte, je m’attendais à une reproduction plutôt simpliste, mais après avoir monté le vaisseau, je me suis rendu compte que la construction était plus « recherchée ».

La forme générale du destroyer est bien respecté et l’aspect final est très convaincant. Je n’ai pas pu m’empêcher de le prendre en main et de « jouer » avec ! La taille est vraiment parfaite pour ça, d’autant plus que le vaisseau est très solide.

Le petit bémol sur ce set est le « jour » entre la partie haute et basse du aux angles entre les deux. L’ajout de greebs (détails pour peaufiner les modèles) atténue un peu le problème.

Ce set est tout de même intéressant que ce soit du point de vue collectionneur, que du point de vue technique de construction qui m’a beaucoup plus. Il va rejoindre avec joie son petit copain, le faucon midi-scale !

Share Button
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.